« 80% des métiers de 2030 ne sont pas encore connus » : un constat aussi angoissant qu’enthousiasmant qui pointe l’absolue nécessité d’E-VO-LUER !

Etre ouvert au monde qui nous entoure, se remettre sans cesse en question pour monter encore et toujours plus en compétences est l’apanage des hommes et des femmes passionnés, actifs et visionnaires qui surfent sur la vague de la digitalisation pour repousser leurs limites et réinventer leurs jobs !

C’est ainsi que nous voyons chaque année émerger de nouveaux métiers comme en témoigne notre top 10 2018 ci-dessous.

Et pour négocier ce virage décisif, il ne faut pas nécessairement être autodidactes… bien au contraire ; l’EM Normandie le prouve avec ses formations innovantes en phase avec les défis d’aujourd’hui et de demain :

A vous de jouer !

Découvrons ensemble notre Top 10 !

 

#1 Le Growth Hacker

Son rôle:
Le Growth Hacker est aujourd’hui réellement demandé, le growth hacking est au Marketing ce qu’est le téléphone portable au téléphone fixe. L’ensemble des acteurs économiques mondiaux ne se contentent plus seulement d’une simple création d’un site internet, ils cherchent une présence efficace et en développement constant sur internet.

 

Que fait-il ?
Le growth hacking est un esprit gravitant autour d’un ensemble de technique et d’une méthode assidue avec un but très précis, faire avancer l’entreprise rapidement.

La communauté web a tendance à dire que le Growth Hacking est l’avenir du Marketing d’acquisition voire qu’il l’a déjà remplacé.

En réalité, c’est une approche bien plus technique et avec une mentalité beaucoup plus technologique. L’originalité et le génie sont poussés et générés par la nécessité de se développer rapidement.

Son rôle est de récolter des données grâce aux différents outils et systèmes de tracking afin de les analyser et de trouver de nouveaux modèles pour accroître les profits et fidéliser les clients de son entreprise.

D’un point de vue plus managérial. Le growth hacker voit son travail se diviser en plusieurs grandes parties :

  • SEO
  • Marketing Automation
  • R&D
  • Acquisition de trafic
  • SMO

Qui est-il ?
Que vous soyez amené à être growth hacker ou à manager un growth hacker il est important de connaître les principales caractéristiques de ce métier aussi vague qu’essentiel.

Souvent désigné comme un pionnier du web ou encore un conquérant d’une croissance tant désiré, il est autodidacte avec des compétences variées allants du marketing traditionnelles à des connaissances accrues en développement.

Un bon growth hacker est le plus souvent :

  • Experts de l’environnement web, des tendances, des nouveautés et outils en ligne
  • À la pointe des techniques de SEO / SEA / SMO
  • Capable de développement de petits hacks pour automatiser un maximum les actions de marketing traditionnels

 

#2 Le Data Scientist

Son rôle:
Le data scientist a pour mission principale de croiser les indicateurs et les algorithmes pour recueillir et donner du sens à des données. Grâce à son analyse, il peut prédire le comportement des utilisateurs d’internet et de manière générale des canaux digitaux. Son analyse des différentes données est précieuse pour les entreprises, dans un monde où le comportement des utilisateurs est au centre des stratégies marketing.

 

Que fait-il ?
Entre la partie communication des données, la programmation des logiciels ou encore les algorithmes et les mathématiques, il permet de mettre en lien toutes ces composantes d’une entreprise.

Il va avoir pour rôle d’effectuer différentes missions au sein d’une entreprise :

  • Travailler avec les différentes parties prenantes de l’entreprise afin d’identifier les opportunités pour tirer profit des données et apporter de nouvelles solutions pour l’activité de cette dernière
  • Collecter et analyser les données provenant des différentes bases de données de l’entreprise afin de participer au développement et à l’amélioration du produit avec le département marketing
  • Développer de nouveaux algorithmes propre à chaque entreprise afin de collecter de nouvelles données pouvant être importantes pour le développement de cette dernière
  • Développer des process et des outils permettant d’analyser la performance du modèle de l’entreprise ainsi que la précision des données collectées.

Ce métier prend de plus en plus d’importance avec l’essor du digital et l’utilisation maintenant globale du digital au sein des entreprises.

 

Qui est-il ?
Les qualifications pour être un bon Data scientist sont nombreuses mais nous allons vous en citer quelques unes principales.

Il sera souvent considéré comme la pièce maîtresse pour l’amélioration mais aussi la résolution des problèmes liés aux produits. Il devra donc être en mesure de travailler en équipe.

Etre Data scientist c’est :

  • Posséder de bonnes capacités résolution de problème liés au développement d’un produit.
  • Travailler avec des outils de collectes de données créés par d’autres mais aussi être capable de créer ses propres outils.
  • De bonnes connaissances informatiques (C, C++, Java..) en fonction des besoins des entreprises.

 

#3 Product Owner

Son rôle:
Il gère et dirige une équipe de designers et de développeurs dans le but de concevoir, ensemble, un produit utile qui apporte une valeur ajoutée aux clients. Il est responsable de l’aboutissement du projet ou de la conception du produit.

De plus, il devra définir les tâches puis gérer la répartition de ces dernières. Il devra identifier les attentes des utilisateurs et des bénéfices que le produit leur apportera.

 

Que fait-il ?
Depuis ces dernières années, le métier de product owner a énormément évolué, avec l’explosion des nouvelles technologies et l’expansion d’internet. Il doit prendre en compte de nouveaux paramètres dans son métier et nous allons vous donner ses principales activités au sein des entreprises :

  • Etre en charge d’une équipe dans le cadre du développement d’un produit
  • S’assurer que l’équipe dont il est en charge aura toujours des tâches préparées sur lesquelles ils devront travailler
  • Gérer le planning de développement du produit et les opportunités qui apparaissent mais aussi
  • Permettre à son équipe de travailler de manière agile et intelligente afin de mener à bien le projet dont il a la charge
  • Suivre l’activité de la concurrence et du secteur dans lequel il travaille

Qui est-il ?
Le product owner sera très souvent amené à travailler sur des projets, cela implique qu’il changera régulièrement d’environnement de travail. Il devra aussi posséder de fortes connaissances en marketing afin d’établir des stratégies cohérentes au sein de son équipe.

La créativité et la vision sont des atouts dont ne pourra se passer un product owner, il doit être en capacité de pouvoir analyser les tendances du marché sur lequel il travaille pour inventer de nouvelles fonctionnalités pour son projet.

Etant amené à gérer une équipe, il se doit d’être un très bon communiquant. Que ce soit pour les présentations qu’il devra réaliser ou pour la gestion de son équipe, il lui faudra un certain sens du leadership.

Pour finir, il devra faire preuve d’organisation afin de permettre une gestion du temps optimale qui permettra de respecter au mieux les délais qui lui seront donnés.

 

#4 Traffic manager

Son rôle:
Selon le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche, « le traffic manager, en agence ou en entreprise, oriente l’investissement du client ou celui de l’entreprise. Ce métier s’apparente à celui de responsable étude média dans le monde publicitaire. Travaillant uniquement sur l’Internet, il est amené à intervenir sur les gros sites, ceux qui génèrent un trafic important (…). L’activité du traffic manager se situe au croisement entre Internet et activité publicitaire. »

 

Que fait-il ?
Traffic manager est un métier récent, en effet ses missions tournent autour d’internet, nous allons vous présenter des principales zones d’intervention :

  • Optimisation des leviers d’acquisition de trafic sur un ou plusieurs site(s) web afin d’attirer un trafic de qualité et de maximiser les conversions
  • Mise en place de stratégies SEO, SEA, SMO.
  • Etude de l’audience, analyse de la fréquentation à l’aide d’indicateurs comme : le nombre de visites uniques, le nombre de vues des différentes pages, le nombre de clics.
  • Mesurer et définir une stratégie commerciale.
  • Gérer et optimiser le budget dédié aux campagnes internet.

Qui est-il ?
En tant que traffic manager, vous avez une forte appétence pour les chiffres et un vision très centrée sur le taux de conversion des actions en cours mais aussi de celles à mener.

Vous occuperez un poste qui se situe entre le marketing et le web, il vous faudra donc être passionné par internet mais aussi maîtriser le langage technique.

Une certaine capacité à anticiper les évolutions du secteur dans lequel il travaille mais aussi un rapidité de réaction en cas de problème lié à une campagne internet.

Un véritable sens de l’analyse est de mise pour un métier dans lequel il faudra constamment extraire des données et savoir en tirer profit de la meilleure des manières afin d’optimiser au mieux les actions qui seront menées.

 

#5 Intégrateur HTML

Son rôle:
Il vérifie le contenu éditorial et les maquettes afin de déterminer la découpe des pages internet pour les intégrer sur le web et faire des tests dans le but d’assurer le bon fonctionnement des pages du site en question.

 

Que fait-il ?
L’intégrateur web à une tâche proche de celle du maquettiste en édition, il est en fait un codeur en HTML (langage utilisé pour la création de contenu d’un site internet). Voici un exemple des différentes missions qu’il devra réaliser :

  • Intégrer les contenus éditoriaux et graphiques, c’est à dire passer d’un contenu rédactionnel sur un fichier word à un contenu sur une page web par exemple
  • Garantir l’affichage correcte des pages réalisées pour tous types de navigateurs et de plateformes
  • Optimiser le poids des différentes pages du site internet afin de diminuer le temps de chargement de ces dernières et ainsi de rendre le site plus performant.

Qui est-il ?
Pour mener à bien les missions décrites ci-dessus, il est nécessaire d’avoir une connaissance complète des commandes, balises et tags HTML. En effet, l’utilisateur doit connaître une expérience optimale lorsqu’il visite un site internet. Pour cela il faut que les redirection soient bien faites lorsqu’il clique sur un lien hypertexte.

Il doit également connaître les langages informatiques spécifiques au contenu comme le Java, le Javascript ou encore le CGI.

L’intégrateur HTML doit être rigoureux mais aussi très sensible aux évolutions techniques et technologique dans le domaine du web development. De plus, il a pour but de rendre la page attractive et visible c’est pourquoi un certain sens du marketing et du design peuvent être un plus pour un tel métier.

 

#6 Expert CRM

Son rôle:
Il conseille les entreprises quant à l’interaction avec leur clientèle. Son objectif est d’optimiser la relation entre l’entreprise et sa cible via le site internet de cette entreprise. Il détermine et propose des choix informatiques afin d’apprendre à l’entreprise à mieux cerner et à connaître ses visiteurs pour pouvoir créer et entretenir leur relation.

 

Que fait-il ?
Les logiciels CRM sont la pierre angulaire pour toute mise en place d’un département chargé de la relation client dans une entreprise. Le rôle de l’expert CRM est de conseiller l’entreprise sur les logiciels adaptés à leur méthode de gestion de la relation client. Voici une liste des différentes tâches sur lesquelles il peut être amené à travailler :

  • Déterminer les besoins du personnel chargé de la relation client
  • Sélectionner les outils comme des logiciels de gestion en fonction du poste occupé au sein du département de relation client
  • Former le personnel à l’exécution des tâches concernant les activités de gestion de personnel mais aussi aux différents logiciels utilisés
  • Dans le cas d’un projet de mise en place d’un centre de relation client il sera en charge de rédiger le cahier des charges de ce projet

Qui est-il ?
Vous l’aurez compris, l’expert en CRM sera en charge de gérer la mise en place d’un service de relation client ou veiller au bon fonctionnement de ce dernier. Il devra donc faire preuve d’organisation, posséder une certaine faculté d’adaptation mais aussi avoir le goût du contact humain.

En terme de compétence, il devra avoir une maîtrise complète des différents outils de CRM et bénéficier d’un esprit d’analyse. Mais il faudra aussi qu’il ait une connaissance de l’entreprise et de ses activités notamment dans le domaine du marketing et de la vente. Cela lui demandera donc des connaissances dans ces domaines afin de mener au mieux son projet.

 

#7 SEO Manager

Son rôle:
Chaque jour de nouveaux sites internet sont créés. Le SEO Manager est là pour s’assurer que le site pour lequel il travaille puisse se faire une place sur la première page de résultats des moteurs de recherche. Il connaît toutes les clés d’un bon référencement et travaille ainsi sur la visibilité d’un site sur le web.

 

Que fait-il ?
Le SEO manager est donc en charge de la stratégie SEO de l’entreprise pour laquelle il travaille, il devra mettre en place des actions ayant pour but d’optimiser le référencement du site internet de cette dernière. Pour cela il sera chargé de plusieurs choses :

  • Réaliser un audit du site sur lequel il est chargé de travailler. Il regardera le contenu sémantique de ce dernier, il analysera le contenu de ce dernier ainsi que son code source afin de voir si il est optimisé pour le SEO. De plus il s’intéressera au positionnement de ce site dans les pages des résultats de recherche
  • Mettre en place une stratégie de SEO adapté au type d’entreprise en partant de l’audit réalisé auparavant
  • Optimiser chaque page du site en effectuant les modifications nécessaires afin d’améliorer leur positionnement
  • Suivre l’évolution du site, la pertinence des mots clés utilisés ainsi que l’analyse du trafic de ce dernier.

Qui est-il ?
Souvent, le SEO manager présente une double compétence, il est à la fois calé sur le marketing mais aussi sur la technique du web notamment sur les techniques permettant d’optimiser un site.

Il peut être amené à coder afin de faire les modifications nécessaires au bon référencement, dans cette logique une connaissance des langages basique du développement web comme le HTML, Java ou Javascript peuvent êtres nécessaires.

Une bonne communication est requise car il sera amené à échanger avec des équipes marketing, éditoriales ou techniques concernant le développement web.

 

#8 Community Manager

Son rôle:
Le CM ou animateur de communauté, assure la présence d’une marque sur les réseaux sociaux. Il anime, échange et interagit avec une communauté d’internautes tout en s’informant sur ce qui se dit de la marque sur le net.

 

Que fait-il ?
Le community manager est donc en charge de l’interaction entre l’entreprise et de sa communauté sur les réseaux sociaux. Il aura donc plusieurs action à mener dans le but de faire parler de son entreprise de manière positive. Il aura pour but d’animer la vie sociale de l’entreprise à travers plusieurs actions comme :

  • Faire un état des lieux de la réputation de son entreprise sur la la toile en visitant notamment les forums/blogs ayant un rapport avec l’activité de son entreprise afin de proposer des solutions en cas de problème et aussi de mettre en place des plans d’actions de communication sur ces derniers
  • Créer et fournir du contenu digital souvent écrit afin d’alimenter les différents comptes sur les réseaux sociaux
  • Assurer la visibilité de son entreprise sur les différents réseaux sociaux en créant des contenus viraux, il aura pour objectif de rendre cette dernière plus visible
  • Planifier des évènement, il sera en charge de la planification et du rappel fréquent des évènements organisés par son entreprise
  • Gérer la relation client, les réseaux sociaux sont la vitrine de l’entreprise et souvent les community manager sont en contact direct avec les clients, ils doivent donc être capable de gérer des situations de conflit avec ces derniers sans porter atteinte à l’image qu’il endosse.

Qui est-il ?
Il doit être un passionné des réseaux sociaux mais aussi connaître toutes les ficelles de ces derniers afin de rendre son contenu attractif et viral dans le but d’augmenter sensiblement la visibilité de son entreprise.

Le community manager peut-être amené à intervenir sur des missions parallèles telles que des campagnes SEO mais aussi SMO, il faut donc qu’il soit polyvalent et qu’il ait de très bonnes connaissances dans le domaine du web.

Un bon sens de l’analyse et de la rédaction est nécessaire. Il n’est pas facile de trouver du contenu tous les jours sur différentes plateformes, il doit donc être capable de créer toujours du contenu nouveau plaisant à sa communauté. Cela passe par une bonne capacité d’analyse de ce qui plaît ou non à sa cible mais aussi à une grande créativité.

 

#9 UX designer

Son rôle:
Identifier et prendre en compte les objectifs de son client et les réadapter aux besoins des utilisateurs. L’UX designer crée un concept visant à améliorer l’expérience d’usage des utilisateurs sur un site internet, une application, ou tout autre dispositif numérique. Il a toutes les clés pour adapter son design au comportement utilisateur.

 

Que fait-il ?
Afin de rendre la navigation sur le site internet ou sur l’application de l’entreprise optimale et toujours plus agréable, l’UX designer devra travailler en collaboration avec l’UI designer (interface utilisateur) si l’entreprise en possède un, sinon il devra se charger des deux fonctions seul. Pour rendre cet objectif possible il devra :

  • Identifier les principaux enjeux liés au site internet ou à l’application de l’entreprise pour laquelle il travaille
  • Réaliser un audit auprès des utilisateurs en faisant des campagnes de test afin d’identifier les fonctions qui entraîne un blocage ou celles qui peuvent être améliorés
  • Créer un design et un parcours utilisateur en accord avec l’image de la marque mais aussi de son éco-système
  • Élaboration d’un profil “type” d’utilisateur qui sera amené à visiter le site internet afin de mieux cerner la cible de l’entreprise et donc d’optimiser le parcours client.

Qui est-il ?
En tant que designer, la créativité et la passion du dessin sont des points importants, mais ce ne sont pas les seules qualités requises.

Il faut aussi posséder une maîtrise des logiciels de création tel que photoshop, Indesign ou autres logiciels adobe mais aussi des outils de réalisation de maquettes pour être en mesure de transformer des schémas en aperçus réels.

Il travaille sur des plateformes web, une culture dans ce domaine est donc nécessaire ainsi qu’un goût pour les innovations et les tendances en terme de graphisme et de technique concernant le web.

De plus, étant constamment à la recherche d’améliorations concernant le parcours utilisateur, il est utile de posséder un sens de l’observation développé ainsi qu’un goût pour le détail.

 

#10 e-merchandiser

Son rôle:
Spécialiste du commerce et du marketing sur internet, il optimise l’ergonomie d’un site marchand afin de mettre en valeur les produits et services. Son objectif est bien entendu de pousser les consommateurs à l’action. Il aide donc à la vente.

 

Que fait-il ?
Très souvent attaché à la direction commerciale ou E-commerciale, vous serez amenez à animer commercialement le site marchand en optimisant les taux de conversions et en maximisant le panier moyen afin de développer les ventes de votre entreprise.

Vous devrez donc :

  • Définir et gérer le merchandising du site en valorisant le bon produit au bon endroit afin d’optimiser les conversions liées à ce dernier
  • Gérer les produits à mettre en valeur sur la page d’accueil du site, dans les emails et toutes les rubriques du site en fonction de critères comme les tendances
  • Participer à la mise en place des différentes offres et à la gestion des stocks du site
  • Adapter le site en fonction de la demande, de la clientèle et proposer des outils adaptés aux offres réalisées par votre entreprise.

Qui est-il ?
Un bon merchandiser se doit d’être à l’aise dans les relations et de posséder un certain leadership afin d’imposer les choix qu’ils lui semblent être bénéfiques pour l’augmentation des ventes.

Comme pour tous les métiers touchant à de l’optimisation, il faudra être en mesure de se montrer créatif et innovant pour pouvoir proposer des outils et des placements de produits cohérents.

Un esprit d’équipe et une ouverture d’esprit peuvent êtres de bons atouts dans un métier ou vous serez amenés à être en relation avec différentes parties prenantes de l’entreprise pour exprimer vos idées.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>