L’annonce de la suppression du RSI dès le 1er janvier 2018 a suscité bien des réactions… et plus particulièrement un grand soulagement de la part des commerçants, artisans, micro-entrepreneurs, professions libérales qui avaient vécu la création du régime en 2006 comme une réforme mal pensée mettant une fois de plus en péril leur activité. Est-ce un début vers la simplification administrative ? Les entrepreneurs devront-ils continuer à jongler entre risques économiques et risques administratifs ?

Retour sur la réforme avec Caroline Diard, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, dans Les Echos.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>