Grande tendance des entreprises, banque et assurance en tête : la création de comités transverses pour traiter des sujets en tous genres.
Comité des risques, comité des réclamations, comités de portefeuille projets, comité d’investissement, comité d’orientation stratégique, comité de pilotage ou encore comité qualité fleurissent ainsi dans les organisations. Mais est-ce un réel levier de performance ? Est-ce au contraire une dérive organisationnelle ? Existe-t-il un juste milieu ?
Les enseignants-chercheurs en sciences de gestion  sont nombreux à s’intéresser à la comitologie à l’instar de Caroline Diard, professeur associé en gestion des ressources humaines et droit à l’EM Normandie, et Nicolas Dufour, docteur en gestion, professeur des universités associé au CNAM Lirsa. Retrouvez leur tribune sur le site Les Echos.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>