Comme chaque année, patrons et gestionnaires de paye sont sur le qui-vive dans l’attente du nouveau montant du SMIC applicable au 1er janvier. En effet, ce montant conditionne l’édition des bulletins de paye et contrats de travail.

La revalorisation n’a pas uniquement une incidence sur les « smicards », les alternants par exemple ont un salaire indexé sur le smic. Cette revalorisation n’est donc pas neutre pour la masse salariale des entreprises et soulève par conséquent le problème des bas salaires, légèrement au dessus du smic dans l’entreprise.

Un groupe d’experts indépendants a remis 1er décembre son rapport annuel sur le smic, évoquant de possibles réformes. L’idée principale : remettre en cause la formule de revalorisation automatique. Réponse attendue le 20 décembre.

Quelles sont les conséquences liées à une revalorisation du SMIC ? Smic 2018 : une revalorisation remise en cause ?  Retrouvez l’analyse de Caroline Diard dans son intégralité sur The Conversation 

 


  1. Le SMIC est une chose, il ne faut pas oublier les « revenus minimum garantis » en fonction des coefficient négociés par les branches sur les territoires!
    Le SMIC n’est pas la seule garantie minimal sur les salaires!

  2. Le Smic est actuellement indexé sur l’inflation pour les ménages aux revenus les plus faibles et sur la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base des ouvriers et employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>