Forfait-jours et charge de travail : un nouvel arrêté confirme la fermeté des magistrats quant aux dérives de cette pratique en plein essor .
Née au début des années 2000 pour offrir une plus large souplesse aux entreprises, elle génère effectivement de nombreux abus sous couvert de performance collective.
Pour contrer les dépassements fréquents des durées maximales quotidiennes et hebdomadaires de temps de travail, les entreprises sont désormais tenues de mettre en place un process d’évaluation régulier de la charge de travail.

Retour sur ces récentes évolutions avec la tribune de Brigitte Pereira, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, publiée sur les Echos.fr.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>