En ce moment se tient à Tokyo une grande exposition consacrée à Marie-Antoinette, plus de deux siècles après son exécution. Comment expliquer la persistance de cette fascination qui traverse les siècles sans s’émousser et qui s’étend bien au-delà de nos frontières nationales ?

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>