Le scandale Harvey Weinstein a libéré la parole des femmes et provoqué une véritable onde de choc sur les réseaux sociaux. Le hashtag #BalanceTonPorc, lancé par la journaliste française Sarah Müller pour dénoncer les abus d’un ancien patron, a été massivement repris prouvant que les violences faites aux femmes n’était pas des déviances marginales mais un réel fait social!
Sabrina Tanquerel, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, s’est intéressée à ce que pensaient les étudiants de ce phénomène. Après la révolte, la compassion et les positions plus nuancées, leurs réactions ont laissé entrevoir des questions bien plus profondes à découvrir dans la tribune publiée sur The Conversation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>