Au cours des dernières décennies, l’égalité entre les femmes et les hommes a indéniablement progressé. Malgré ces progrès, les inégalités et les discriminations à l’encontre des femmes perdurent : 98 % des d’entre elles estiment qu’elles subissent des injustices ou des humiliations simplement car elles sont des femmes.
Le sexisme se manifeste de multiples façons, de la plus anodine en apparence à la plus dramatique. C’est pourquoi Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes lance un plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme, du 8 septembre 2016 au 8 mars 2017.  Celui-ci a pour objectif de :

  • rendre visible le sexisme qui se manifeste dans la vie quotidienne des femmes (travail, espace public, sphère privée et familiale, sport, culture et médias)
  • mettre en lumière les femmes qui font face, innovent, agissent, produisent et dont le travail, la création, l’engagement sont souvent maintenus dans l’ombre
  • agir pour que chacun fasse reculer tout ce qui porte atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes

Cette action gouvernemental est l’occasion, pour Caroline Diard, Enseignante-Chercheur à l’EM Normandie, de appeler l’histoire du droit des femmes et de s’interroger sur l’aboutissement du combat mené par nos mères et grands-mères.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>