La politique de rémunération est au cœur des préoccupations des entreprises. Elle comprend différents types de rémunération identifiés par Donnadieu (1993) et apparaît comme un enjeu stratégique car elle contribue à la maîtrise de la masse salariale. La masse salariale correspond au cumul des rémunérations brutes des salariés de l’établissement (hors cotisations patronales) (définition Insee). À cela il faut ajouter les contributions patronales destinées aux organismes de retraite, URSSAF, etc. Maîtriser un budget revient donc à maîtriser les salaires et optimiser les charges patronales.

Piloter le système de rémunération permet de fidéliser, motiver les salariés, attirer les meilleurs candidats, et gérer les potentiels. De nombreuses entreprises ont mis en place des systèmes de rémunération généreux, profitant de niches sociales. Certaines ont d’ailleurs créé des postes de spécialistes « compensation et benefits ».

 

Retrouvez l’article dans son intégralité sur The Conversation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>