« Les étudiants de l’EM Normandie tiennent un web journal dans lequel ils traitent différents sujets. Ils se sont amusés en janvier 2017 à tester le « putaclic » en intitulant l’un de leurs articles « Qui a les plus gros boobs de l’EM ? ». Sans surprise, cet article a généré un maximum de clics. Mais quels mécanismes sous-tendent ce phénomène du marketing digital ? »

Romain Sohier, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, s’intéresse aux nouvelles techniques de marketing digital à travers l’utilisation du célèbre « putaclic ». Le « putaclic » ou l’art de faire du mauvais teasing.

Lire l’article sur The Conversation

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>