La diminution de la couverture de glace en Arctique, le premier voyage du brise-glace « Christophe de Margerie » et la nomination de Ségolène Royal comme ambassadrice des pôles relancent le débat autour de l’océan Arctique et la route maritime du Nord. Si elle offre un raccourci remarquable entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique, est-elle réellement une voie d’avenir pour le transport maritime mondial ?
Retrouvez l’analyse d’Olivier Faury sur The Conversation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>