Caroline Diard, Enseignant-Chercheur à l’EM Normandie, tire la sonnette d’alarme sur l’utilisation abusive des badges en entreprises.

Sur le lieu de travail, les badges servent notamment pour contrôler l’accès aux locaux, à la gestion des temps de travail, ainsi qu’à la gestion de la restauration d’entreprise. Ces types de dispositifs, qui comportent des données permettant l’identification des salariés, sont soumis à la loi du 6 janvier 1978 dite « informatique et libertés ».

Caroline Diard s’interroge sur les questions éthiques et juridiques relatives à l’usage des données personnelles et à la possibilité de géolocalisation d’un collaborateur. Elle précise le cadre juridique, avec notamment la mention de six principes définis dans la loi n°78-17 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés :

  • Principe de finalité
  • Principe de proportionnalité
  • Principe d’exactitude
  • Principe de durée limité
  • Principe d’information des personnes et droit d’accès
  • Principe de sécurisation des données

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>