Guillaume FERRANTE & Alexandre LAVISSIERE, Enseignants-Chercheurs à l’EM Normandie, se sont penchés sur le « nap concept », autrement dit la sieste au travail.

Depuis les années 1930 et les expériences d’Elton Mayo, on sait que les éléments d’ordre affectif et émotionnel sont aussi importants pour la productivité que les éléments d’ordre matériel. Cette fameuse expérience, enseignée dans toutes les écoles de commerce, a démontré que ce n’est pas seulement l’efficacité au travail qui entraîne la satisfaction des collaborateurs (comme le prônait Taylor), mais plutôt que l’efficacité provient de la satisfaction des collaborateurs.

Et bien évidemment, l’efficacité est le rouage de base de la performance et de la productivité. Pourquoi donc ne pas mettre en place rapidement des pratiques managériales et organisationnelles qui amélioreront la satisfaction des collaborateurs ?

Et vous, êtes-vous adepte ?

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>