Lettre n°14 – octobre 2015

« L’Europe face au casse-tête des données personnelles. La Commission européenne a trois mois pour remplacer le ‘Safe Harbor’ avec les Etats-Unis » (Figaro, 21/10/15). La loi américaine permettant l’accès en masse aux données des citoyens européens, l’enjeu est de taille : obtenir des USA des garanties en termes de droit d’accès et de contrôle indépendant. Pour Garance Mathias, avocat spécialiste de l’intelligence économique (IE), un tel défi va avoir des conséquences géopolitiques et géoéconomiques de premier plan.

Dans l’entretien qu’elle a accordé à Jean-Guy Bernard, Directeur Général de l’EM Normandie, Garance Mathias rappelle que les données personnelles sont vues différemment en Europe et outre-Atlantique. Par-delà les aspects sécuritaire et politique se profilent des enjeux économiques colossaux. En effet, en plus d’optimiser la relation-client, le data mining permet aussi de dessiner les tendances et marchés à venir. Aussi l’alliance de l’IE et du droit constitue-t-elle un socle indispensable pour les acteurs économiques des territoires, confrontés à la numérisation exponentielle d’un monde globalisé.

 

Téléchargez l’entretien (format PDF)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>