Dans un contexte de crise économique, la question de la résilience des entreprises est clairement posée. La prise en compte du développement durable par celles-ci doit donc être vue comme un enjeu stratégique majeur.

Les récentes études montrent très nettement que l’intégration de la dimension sociale et environnementale et leur mise en œuvre concrète dans les entreprises sont à l’origine d’une meilleure performance économique.

Leur capacité à intégrer les salariés – bien-être, gouvernance, formation continue, conditions de travail, etc. – dans une « démarche responsable » leur permet à la fois de les motiver et de les retenir plus facilement, mais aussi de rendre l’entreprise plus attractive et d’améliorer sa réputation. Par ailleurs, les organisations les plus avancées en matière de politique de développement durable sont aussi celles qui investissent le plus dans l’innovation, source de croissance et d’emploi.

On comprend dès lors la nécessité d’enseigner aux étudiants des grandes écoles de commerce et de management l’intérêt et les enjeux du développement durable pour devenir des entrepreneurs et des managers responsables.

Retrouvez l’article dans son intégralité sur The Conversation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>