Lettre n°6 – février 2014

Essayiste et économiste français, Hervé Juvin vient de publier La grande séparation – Pour une écologie des civilisations (Le Débat/ Gallimard, 2013). À ses yeux, la mondialisation, loin d’être heureuse, s’est muée en un système à broyer les peuples. Or préserver la diversité humaine, la richesse des cultures et des modes de vie, implique une volonté de ré-enracinement et un retour à l’ancrage territorial. Dans un monde en perpétuelle mutation, plus que jamais les hommes ont besoin de repères.

Dans l’entretien qu’il a accordé à Jean-Guy Bernard, Directeur Général de l’EM Normandie, Hervé Juvin estime que, grâce à l’intelligence économique et stratégique, nous pouvons nous extraire du déni permanent des réalités du monde pour le regarder et agir lucidement. Ainsi, les peuples pourront préserver leur identité, leur mode de vie et leur organisation sociale tout en vivant dans une planète interconnectée.

 

Téléchargez l’entretien (format PDF)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>