Après avoir rappelé les grandes lignes de la structure du renseignement en France, Ludovic Jeanne enseignant-chercheur à l’EM Normandie, souligne les enjeux prioritaires du renseignement territorial français.

« Le rapport 2016 de la Délégation parlementaire au renseignement (DPR) a été rendu il y a quelques semaines. Secret, ce rapport est destiné au Président de la République, au premier ministre et aux présidents des deux assemblées. C’est donc à partir de ce document que les quatre nouveaux plus hauts responsables de l’État devront décider de l’avenir et des orientations de nos moyens et de notre politique de renseignement. À n’en pas douter l’importance de ces enjeux n’a pas échappé au nouveau président de la République, Emmanuel Macron : fait inhabituel et peut-être significatif, il a mentionné « le renseignement » dans son récent discours d’investiture. »

Retrouvez l’article dans son intégralité sur The Conversation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>