Sélectionner, contrôler et accompagner : le credo du Business Angel pour réduire le risque de l’entreprise

Beaucoup d’appelés et peu d’élus ! La réalité est cruelle. Les créateurs d’entreprises innovantes rencontrent souvent l’échec. Ces entrepreneurs ne disposent ni des capitaux de départ ni des compétences pour espérer un succès. Les business Angels peuvent être la solution…. 

Cet article propose de discuter dans quelle mesure l’accompagnement des Business Angels contribue à une réduction des risques d’échec des entrepreneurs. Des éléments d’explication de l’impact de cet accompagnement sont fournis à partir d’une enquête qualitative réalisée auprès de 10 couples Entrepreneur-Business Angel via des entretiens semi-directifs.

Cette étude a été conduite principalement dans deux régions françaises : Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Réalisée entre octobre 2015 et février 2016, cette étude met en relief les motivations et les ressorts de la relation entre les porteurs de projets et les financeurs accompagnateurs.

Elle identifie, à partir de verbatim des situations types qui permettent de comprendre les différences observées entre les entreprises accompagnées ; d’identifier les points forts et les éventuelles faiblesses du dispositif de financement et d’accompagnement.

Il s’agit de mettre en évidence l’apport d’un type particulier d’apporteurs de capitaux, à savoir les Business Angels, dans la sécurisation du parcours des entreprises et de montrer comment leur engagement dans le financement et l’accompagnement d’une entreprise permet de réduire le risque d’échec.

L’étude de Luc Tessier.

Auteur(s)

Le 17 mars 2020 commençait le premier confinement en France. À pandémie incontrôlable, situation inédite ! Ainsi, depuis cette date, le sempiternel « Métro-boulot-dodo » est remplacé par un home sweet home « boulot-dodo ». Les débuts ont été ardus et apprendre à travailler de la maison n’a pas été chose facile et naturelle. Mais, la ténacité, la motivation, les […]

Un article publié sur Maddyness avec Marie-Hélène Duchemin, enseignante-chercheuse à l’EM Normandie. Entre discrimination positive, féminisme radical, féminisme social ou laisser-faire, depuis plusieurs années déjà la question de l’entrepreneuriat des femmes est au cœur de nombre de discussions et suscite le débat au risque de renforcer le clivage Femmes/Hommes. La crise sanitaire nous a contraint […]