Tunisie, Maroc, Égypte : eldorados de la start-up sociale ?

Des réfrigérateurs du désert au Maroc, un bracelet qui prévient les crises cardiaques en Tunisie ou encore un système de levée de fonds charitables en Égypte : les innovations solidaires ne manquent pas dans ces trois pays qui se positionnent à la pointe de entrepreneuriat social.

Le Maroc compte désormais plus de 250 start-up. La Tunisie, avec une centaine de jeunes pousses se positionne quant à elle à la 7ᵉ place du classement Seedstars World, une société d’investissement ayant répertorié les pays offrant les meilleures conditions pour lancer une start-up. L’Égypte enfin, écrase tous les records avec des milliers de start-up nées entre 2012 et 2013 d’après l’institut de recensement égyptien.

Comment expliquer la croissance fulgurante de ce type d’entreprises dans des pays aux indicateurs économiques fragiles ?

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation

   English version

Auteur(s)

Beaucoup d’appelés et peu d’élus ! La réalité est cruelle. Les créateurs d’entreprises innovantes rencontrent souvent l’échec. Ces entrepreneurs ne disposent ni des capitaux de départ ni des compétences pour espérer un succès. Les business Angels peuvent être la solution….  Cet article propose de discuter dans quelle mesure l’accompagnement des Business Angels contribue à une […]

Cet article à la croisée des neuro sciences et des sciences de gestion s’attache à étudier l’importance de la mémoire dans l’accompagnement entrepreneurial de la créatrice. L’implication des femmes et leur engagement dans l’entrepreneuriat est un enjeu majeur pour la croissance économique. Etudier alors les dispositifs d’accompagnement au féminin est crucial. Ce papier avait donc […]