COP21, un an après : où en sont les engagements de la planète business ?

Photo : COP21, un an après : où en sont les engagements de la planète business ?

Alors que Bill Gates a créé un fonds de plusieurs milliards d’euros pour financer les entreprises des « énergies propres » et que 39 entreprises françaises ont rédigé un « manifeste pour le climat », quels sont les engagements concrets de la planète business dans le domaine ? Greenwashing ou véritable tournant ?

Que ce soit le programme de développement durable pour 2030 initié en septembre 2015 par les Nations unies ou les objectifs de la COP21 en faveur d’une réduction substantielle des gaz à effet de serre, ces projets ne peuvent se réaliser sans le plein investissement du secteur privé.

Il y a un an, lors de la COP21, les entreprises ont plaidé pour la clarté des engagements politiques. Un cadre stratégique clair formaliserait bon nombre des mesures volontaires que les entreprises ont déjà prises en matière de durabilité environnementale. Les entreprises peuvent à la fois fournir la technologie et influencer le comportement du consommateur pour affecter le changement climatique, mais elle a besoin d’un appui des politiques publiques.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation

Auteur(s)

Photo : Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Le locavorisme a fait croire à nombre d’acteurs des systèmes alimentaires locaux que les citoyens allaient s’extraire dans un avenir proche d’un système agro-industriel globalisé, à la fois trop dépendant des cours des matières premières sur les marchés mondiaux, vulnérables aux processus spéculatifs et surtout inaptes à proposer des produits de qualité.

Lire la suite

Photo : Consommer autrement : le modèle de l’économie circulaire

Consommer autrement : le modèle de l’économie circulaire

Aujourd’hui, il est unanimement reconnu que le développement de notre économie sur un modèle linéaire, à l’inverse du modèle de l’économie circulaire (extraire des ressources, produire, consommer, jeter) génère des conséquences économiques, sociales et environnementales qui ne sont pas soutenables. Il est producteur d’inégalités et provoque des externalités écologiques négatives. Dès lors, il devient indispensable […]

Lire la suite