Éducation au changement climatique par la collaboration et l’expérience

Photo : Éducation au changement climatique par la collaboration et l’expérience

L’éducation au changement climatique est un impératif. La réussite de ce challenge passe par la libération de la créativité des enseignants et des étudiants. Le but pour les enseignants est de développer et mettre en œuvre des projets d’action climatique. Par ce biais, ils feront prendre conscience de l’importance du sujet et susciter l’engagement de leurs étudiants.

Le pouvoir insoupçonné de l’éducation au changement climatique

Une étude récente montre que si seulement 16 % des lycéens des pays à revenus élevés ou intermédiaires recevaient une éducation sur le changement climatique, nous pourrions assister à une réduction de près de 19 gigatonnes de dioxyde de carbone d’ici 2050. Imaginez que 100 % des élèves du monde reçoivent une telle éducation. Ainsi, si l’on reprend les chiffres du projet Drawdown, le pouvoir de l’éducation serait potentiellement plus puissant que la seule augmentation des investissements dans les éoliennes terrestres (réduction de 47 gigatonnes) ou l’énergie solaire concentrée (réduction de 19 gigatonnes). L’éducation au changement climatique peut être donc vue comme une solution pour lutter contre les conséquences sociales, économiques et environnementales du réchauffement climatique

L’éducation au changement climatique permet également de mieux appréhender les enjeux et risques liés au réchauffement climatique (montée des eaux, inondations, sécheresses, phénomènes météorologiques extrêmes), et donc de donner les capacités aux étudiants de pouvoir trouver des solutions adéquates pour anticiper les futures crises climatiques. Cela passe par la nécessité de les faire monter en compétences sur des connaissances spécifiques comme la résolution de problèmes complexes, la gestion de l’incertitude, la pensée critique, l’empathie, le travail d’équipe et la négociation.

Éducation du changement climatique : la formation par l’action

Pour être plus impactante, la formation aux enjeux du changement climatique doit passer par l’action. Cela signifie par exemple que l’on peut demander à des étudiants dans un cours de droit ou d’aménagement /urbanisme d’aller analyser les pratiques, les politiques et les lois locales qui perpétuent ou favorisent ces problèmes de changement climatique, et les amener à concevoir et mettre en œuvre ou défendre un plan de durabilité qui s’attaque aux causes profondes. Dans un cours d’économie, il pourrait s’agir de demander aux étudiants de calculer leur coût carbone journalier, de leur demander d’analyser dans quelle mesure les entreprises qui luttent contre le changement climatique y gagnent financièrement.

L’intégration de cette approche d’apprentissage par la collaboration et l’expérience fait bien plus que mobiliser leurs énergies pour la mise en œuvre d’un catalogue mondial d’actions et projets pour sensibiliser et lutter contre le réchauffement climatique. C’est une façon de commencer à mettre en œuvre un nouveau programme d’apprentissage vert axé sur le développement d’une compréhension plus profonde des nombreuses façons dont l’action humaine peut contribuer à maintenir l’équilibre de la planète et à développer les compétences d’action civique nécessaires pour résoudre les problèmes collectifs – du changement climatique à l’inégalité des sexes en passant par la pauvreté.

La fresque du climat et ses déclinaisons constituent également une opportunité d’appréhender la complexité des mécanismes et comportements contribuant à accélérer les problèmes environnementaux ayant des impacts sociaux et économiques.

Auteur(s)

Photo : Crise du gaz : deux experts en méthanisation pèsent le pour et le contre

Crise du gaz : deux experts en méthanisation pèsent le pour et le contre

L’EM Normandie compte parmi sa faculté 2 enseignants-chercheurs spécialistes de la méthanisation, qui est l’utilisation d’un processus biologique naturel transformant la matière organique pour produire à la fois de l’énergie renouvelable, notamment du gaz, et un résidu pouvant servir de fertilisant des cultures. – Roland Condor, Professeur associé en entrepreneuriat et titulaire de la chaire […]

Lire la suite

Photo : Energie : écoles et entreprises en pleine évolution

Energie : écoles et entreprises en pleine évolution

Un article de Florian Favreau, publié initialement sur Le Monde des Grandes Écoles. L’économie va devenir sobre en énergie. Les entreprises et les écoles peuvent subir cette évolution ou en tirer profit. Les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) représentent plus de 80 % de l’énergie primaire consommée par l’économie mondiale. L’extraction des matières premières, leur […]

Lire la suite

Photo : Les territoires oubliés de l’élection présidentielle

Les territoires oubliés de l’élection présidentielle

Le 3 juin 2014, le président de la République française François Hollande annonçait le lancement d’une réforme dont l’objectif était de changer l’architecture territoriale de la République : la fameuse loi NOTRe (loi portant nouvelle organisation territoriale de la République). L’ambition du Président était de simplifier et de clarifier l’organisation territoriale de la France avec […]

Lire la suite