Intermédiation territoriale : des lieux, des liens, des réseaux, des acteurs

Photo : Intermédiation territoriale : des lieux, des liens, des réseaux, des acteurs

Ce double numéro consacré à l’intermédiation territoriale fait suite à une session spéciale que nous avions organisée dans le cadre du colloque annuel de l’ASRDLF de juillet 2018. Nous avions alors mis en commun nos analyses de l’intermédiation appliquée aux territoires (Nadou, 2013 et Talandier, 2016) et invité d’autres chercheurs de science régionale à venir discuter de cette notion sur la base de leurs travaux.

Le concept d’intermédiation -territoriale- a été initié par Claude Lacour au milieu des années 90 en lien avec ses travaux sur la tectonique des territoires (Lacour 1996). Selon lui, « […] nous serions peut-être moins enclins à faire du territoire une notion directement pertinente : géographique, économique, localisé défi nitivement.

On préférerait parler d’intermédiation territoriale, au sens que les territoires servent d’intermédiation, de révélation, de concrétisation à des comportements, à des processus d’acteurs » (Lacour, 1996, p. 31). 25 ans plus tard, en quoi ce concept est-il toujours opératoire et utile pour penser les dynamiques territoriales contemporaines, mais aussi les transitions et bouleversements plus profonds qui nous attendent ?

Les recherches de Fabien Nadou.

Auteur(s)
  • Photo :

    Fabien Nadou Professeur associé en développement territorial d'économie régionale

Photo : Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Le locavorisme a fait croire à nombre d’acteurs des systèmes alimentaires locaux que les citoyens allaient s’extraire dans un avenir proche d’un système agro-industriel globalisé, à la fois trop dépendant des cours des matières premières sur les marchés mondiaux, vulnérables aux processus spéculatifs et surtout inaptes à proposer des produits de qualité.

Lire la suite

Photo : Consommer autrement : le modèle de l’économie circulaire

Consommer autrement : le modèle de l’économie circulaire

Aujourd’hui, il est unanimement reconnu que le développement de notre économie sur un modèle linéaire, à l’inverse du modèle de l’économie circulaire (extraire des ressources, produire, consommer, jeter) génère des conséquences économiques, sociales et environnementales qui ne sont pas soutenables. Il est producteur d’inégalités et provoque des externalités écologiques négatives. Dès lors, il devient indispensable […]

Lire la suite