Petites mises pour gros profits, le succès des jeux SuperCell

Photo : Petites mises pour gros profits, le succès des jeux SuperCell

Nos grands-pères jouaient aux échecs, nos pères au « 1000 Bornes » et nous jouons à Clash of Clans. Ces trois jeux ont des règles somme toute assez simples mais avec des développements infinis qui renouvellent les expériences et qui permettent de développer des stratégies, des réflexions. C’est tout l’objectif du jeu : un moyen d’apprentissage et de développement de compétences d’autant plus simple qu’il apporte de la satisfaction.

Comme le rappelle Johan Huizinga (1938), le jeu est « indispensable pour l’individu et pour sa culture ». Au-delà de l’aspect ludique, il engage souvent une dimension compétitive, avec par exemple les classements ELO aux échecs et des classements de meilleurs clans dans Clash of Clans. Et c’est finalement l’aspect social qui prédomine puisque, hormis les jeux individuels, nous ne pouvons jouer sans l’autre… ce que SuperCell a bien compris.

SuperCell c’est : des “jeux superclassiques”, une “communauté superpuissante”, les “superpouvoirs du marketing” et des “supers publicités” ! Bref, SuperCell gagne sur tous les coups !

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur The Conversation

Auteur(s)

Photo : Comment assurait-on la sureté des locaux avant les technologies de surveillance ?

Comment assurait-on la sureté des locaux avant les technologies de surveillance ?

Comment les entreprises assuraient-elles la sureté de leurs espaces avant les technologies de surveillance qui nous permettent aujourd’hui d’autoriser certains accès et d’en proscrire d’autres, de compter les individus entrants et sortants, et de détecter les départs de feu ? La question est d’autant plus captivante si l’on se place au tout début du XXe […]

Lire la suite

Photo : Pays émergents : l’économie informelle, un avantage concurrentiel pour les exportateurs

Pays émergents : l’économie informelle, un avantage concurrentiel pour les exportateurs

La crise sanitaire a provoqué une réduction drastique du commerce international. Cependant, à y regarder de plus près, l’ampleur de cette réduction n’a pas été la même pour les pays avancés (-22 % entre janvier et avril 2020) et les émergents (-7 % sur la même période). Cette résilience des exportations des pays émergents face […]

Lire la suite