Le poids de l’uniforme, le calvaire des hôtesses d’accueil

Photo : Le poids de l’uniforme, le calvaire des hôtesses d’accueil

“En mai 2016 le Royaume-Uni s’est ému du licenciement d’une jeune femme motivé par son refus de porter des talons hauts sur son lieu de travail.

Or, est-ce si étonnant d’apprendre qu’une hôtesse d’accueil avait à se vêtir d’une façon bien déterminée ? Non, bien sûr. Pour s’en assurer, il suffit de se rendre dans une grande entreprise et de voir que les hôtesses ne sont pas maîtresses de leur image : tailleur, escarpins, coiffure et maquillage leur sont imposés. À leur grand regret.

Pourquoi est-ce si difficile de se conformer à une image prédéterminée ? Quels enjeux se jouent derrière cette obligation ? Ne serait-il pas temps de changer de pratiques, et ce, pour un meilleur management et donc de meilleurs résultats ?”

Après avoir retracé l’histoire de l’uniforme des grooms au début du siècle passé à nos jours, Delphine Minchella enseignant-chercheur à l’EM Normandie, nous explique pourquoi l’uniforme d’hôtesse d’accueil est particulièrement difficile à porter et en quoi est-ce une erreur managériale.

 

Retrouvez l’article en intégralité sur The Conversation

 

Auteur(s)
  • Photo :

    Delphine Minchella Professeur assistant en théorie des organisations

Photo : Le numéro 4 de la RIDO est en ligne

Le numéro 4 de la RIDO est en ligne

Retrouvez le numéro 4 de la Rido ici ! Le quatrième numéro de la Revue Interdisciplinaire Droit et Organisations ouvre le dialogue entre chercheurs et praticiens de toutes spécialités et promeut un échange interdisciplinaire intéressant sur le sort humain et organisationnel dans ses diverses dimensions. Dans ce numéro on s’intéresse au devoir de vigilance des […]

Lire la suite