Le Brexit va nous renvoyer face à nos ports

Photo : Le Brexit va nous renvoyer face à nos ports

Le Brexit c’est maintenant. Plus de six mois après, le choc est passé et l’on voit de ce côté de la Manche que les Anglais vont vraiment le faire. Nous, Européens, mais surtout français, analysons ce que nous qualifions de catastrophe. Certes l’idée d’une perfide Albion venant chatouiller notre rapport de force avec l’Allemagne nous gênait, mais nous nous étions habitués.

Aujourd’hui, nous analysons et nous spéculons sur le devenir de l’île et pour être francs, nous la voyons déjà couler sans son ancrage au continent. Sans l’Union européenne, la place financière londonienne n’a pas d’avenir, les négociations d’accords commerciaux vont prendre des années et paralyser le pays, les barrières douanières vont enfermer le pays, les capitaux vont fuir (tout comme les Écossais, nos vieux alliés de circonstance), le chômage va grimper (comme en France), la récession va mettre à mal le pays et peut être même que la peste bubonique fera son retour (nous venger d’Azincourt).

Pourtant, alors que nous pérorons et ergotons, l’Angleterre gagne le tournoi des six nations et travaille déjà au post-Brexit. Certes les Anglais sont des « boutiquiers » comme disait Napoléon, mais c’est là leur force et l’agilité de leur empire sur les affaires. Point de politique colbertiste, point de noblesse dans les relations commerciales ; simplement des forces dynamiques qui cherchent des solutions pour en faire commerce.

 

Suite de l’article sur The Conversation

 

Auteur(s)

Photo : Les compétences au cœur de la transformation de la supply chain

Les compétences au cœur de la transformation de la supply chain

Pénurie de composants et de matières, pandémie, chaines d’approvisionnements sous tension, cyberattaques, fragilité des chaines logistiques mondiales, digitalisation, etc. Le secteur de la logistique et de la supply chain traverse depuis quelques années de profondes mutations et doit relever plusieurs défis majeurs. Ces mutations s’opèrent dans un contexte plutôt favorable au secteur marqué par une […]

Lire la suite

Photo : Les investissements russes dans les ports arctiques ne visent pas seulement la valorisation des hydrocarbures

Les investissements russes dans les ports arctiques ne visent pas seulement la valorisation des hydrocarbures

Un article paru sur le Journal de la Marine Marchande. Gisement de ressources pétrolières, minières et halieutiques, l’Arctique coalise de nombreux intérêts et pour les mêmes raisons, alimentent toutes les inquiétudes. La Russie, la mieux placée pour profiter de la navigation arctique, s’en donne les moyens en tissant un véritable système portuaire sur sa façade […]

Lire la suite