Les compétences au cœur de la transformation de la supply chain

Photo : Les compétences au cœur de la transformation de la supply chain

Pénurie de composants et de matières, pandémie, chaines d’approvisionnements sous tension, cyberattaques, fragilité des chaines logistiques mondiales, digitalisation, etc. Le secteur de la logistique et de la supply chain traverse depuis quelques années de profondes mutations et doit relever plusieurs défis majeurs. Ces mutations s’opèrent dans un contexte plutôt favorable au secteur marqué par une prise de conscience de l’importance de ces fonctions et de la dimension hautement stratégique qu’elles revêtent dans la performance globale de l’entreprise. Les compétences du cœur de la supply chain seraient-elles la solution ?

La Supply Chain et la logistique : un environnement complexe et des enjeux multiples

Les enjeux sont multiples : la résilience face aux diverses perturbations, l’intégration croissante des nouvelles technologies afin d’adapter les réponses dans un monde en constante évolution, la prise en compte des préoccupations sociales et environnementales… Tous ces enjeux induisent une évolution des métiers, des missions et des compétences, nécessaires pour relever les défis auxquels doit faire face le secteur. Ainsi, le sourcing de « talents » bien formés et ayant les compétences recherchées devient l’une des préoccupations centrales des entreprises.

Des besoins en nouvelles compétences au coeur de la supply chain

Dans une enquête que nous menons actuellement auprès des professionnels de la logistique et de la supply chain (Le nombre de répondants à cette enquête est de 132 à la date du 25 avril 2022), ces derniers s’accordent sur l’idée que des besoins en nouvelles compétences se font ressentir dans le secteur et à la question : « selon vous, ces besoins en nouvelles compétences concerneront en priorité quel type de compétences : techniques, relationnelles ou situationnelles », 45% des professionnels considèrent que les compétences situationnelles sont celles qui constituent la priorité. Les compétences relationnelles et techniques viennent successivement à la deuxième et troisième place avec 31 % et 24 %.

Dans un environnement mouvant et complexe, les professionnels mettent les compétences situationnelles en tête des besoins en nouvelles compétences. En effet, nous assistons depuis quelques années à une évolution du profil managérial des professionnels dans le secteur qui met davantage l’accent sur les capacités à appréhender une situation dans son ensemble et à s’y adapter pour fournir une réponse optimale. Selon Philippe-Pierre Dornier, « cela réclame une nouvelle posture caractérisée par une capacité au changement prononcée. Il faut rendre la supply chain lean et agile et avoir l’aptitude à établir une vision collective. Cela nécessite le courage de la rupture » (Citation tirée de : Laurène de Vialar « Quelles compétences pour le supply chain manager des temps modernes ? » Le journal de la Logistique, N°102.)

Des relations école-entreprise à renforcer

Dans cette même enquête, la majorité des professionnels interrogés (au moins deux tiers) considèrent qu’il est essentiel de contribuer à la définition des objectifs de formation des futurs talents et renforcer les liens entreprise-établissements d’enseignement. Les entreprises prennent davantage conscience de la nécessité de disposer de collaborateurs compétents dans leurs équipes supply chain et par conséquent de l’importance de contribuer à la définition des objectifs de formation afin de mieux cibler les compétences recherchées. Pour un secteur qui connaît tant de mutations et des défis majeurs à relever, la question des compétences devient alors centrale et au cœur des préoccupations. Dans cette perspective, plusieurs sujets majeurs sont à traiter : la co-construction de référentiels de compétences, le développement de l’attractivité des métiers de la supply chain et de la logistique, l’inscription territoriale de la formation, les formats de l’apprentissage et la place de l’alternance et la formation continue, etc. Tant de sujets qui constituent des opportunités de coopération et de mise en œuvre de pratiques et de dispositifs innovants visant à renforcer ces relations et des articulations plus étroits entre l’univers de la formation et celui des entreprises.

L’auteur est Adel Aloui, Professeur associé en Supply Chain et logistique à l’EM Normandie

Professeur associé en Supply Chain, logistique et management à l’EM Normandie, Adel Aloui est docteur en sciences de gestion et en génie industriel. Ses travaux de recherche contribuent au développement d’une compréhension de l’interaction entre les objets, qu’ils soient techniques ou organisationnels. Ses thèmes de recherche portent, entre autres, sur la Supply Chain, l’organisation, la conception et l’innovation. Depuis 2020 il préside l’association AIML (Association Internationale du Management Industriel et de la Logistique).

Auteur(s)

Photo : Les investissements russes dans les ports arctiques ne visent pas seulement la valorisation des hydrocarbures

Les investissements russes dans les ports arctiques ne visent pas seulement la valorisation des hydrocarbures

Un article paru sur le Journal de la Marine Marchande. Gisement de ressources pétrolières, minières et halieutiques, l’Arctique coalise de nombreux intérêts et pour les mêmes raisons, alimentent toutes les inquiétudes. La Russie, la mieux placée pour profiter de la navigation arctique, s’en donne les moyens en tissant un véritable système portuaire sur sa façade […]

Lire la suite