Ne l’appelons plus jamais Vélib

Photo : Ne l’appelons plus jamais Vélib

On connaît tous le célèbre Vélib’, système de vélos en libre-service mis en œuvre en juillet 2007 à Paris avec comme objectif le déploiement d’un moyen de déplacement facile, écologique et bon marché. Le marché de la concession avait été remporté par le groupe JCDecaux à  l’époque. Mais dix ans plus tard, le concept s’essouffle : dégradations, vols, incivilités, usagers mécontents.

Coup de théâtre en 2017, la concession échappe à JCDecaux, le marché est remporté par une start-up de Montpellier, Smovengo. Ce changement de concession n’est pas sans conséquence pour les salariés de Vélib’/Cyclocity qui font l’objet d’un transfert d’employeur.

Caroline Diard, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, fait le point sur la situation en s’appuyant sur l’article 1224-1 du code du travail qui impose la poursuite des contrats en cours en cas de modification dans la situation de l’employeur.  Les salariés de Vélib’ sont-ils concernés par un transfert d’activité ? Quels sont les recours possibles ?

Retrouvez l’analyse de Caroline Diard en intégralité sur The Conversation

Auteur(s)

Photo : Les consultations citoyennes peuvent-elles redéfinir la légitimité politique ?

Les consultations citoyennes peuvent-elles redéfinir la légitimité politique ?

Aurait-on vécu en France, d’autres crises économiques, sociales, sanitaires et environnementales si les citoyens avaient été consultés ? Ces dernières années, on a pu constater la volonté de renforcer l’ancrage de la prise de décision publique sur les préférences citoyennes pour des raisons de transparence et d’efficacité de l’action publique. Les décideurs politiques visent notamment […]

Lire la suite