Le traitement des déchets n’est pas l’industrie la plus sexy, mais il est essentiel pour lutter contre le changement climatique. Désormais, la transition énergétique intéresse les gouvernements qui investissent dans des technologies de recyclage et de transformation de la biomasse en énergie. 

Aujourd’hui, une nouvelle génération d’entrepreneurs travaille aux traitements de nos déchets. Grâce à de nouvelles technologies et techniques, ils transforment les déchets en énergie, permettant ainsi de lutter contre le changement climatique. La technologie est simple : les matières organiques comme le fumier, les cultures, l’herbe et le lisier sont placées dans de grands contenants ; une fois décomposé, ce matériau produit du biogaz tel que le méthane. Le méthane peut être ensuite converti et injecté dans le réseau national d’électricité et de gaz.

Mais qu’en est-il de nos déchets alimentaires ? La méthanisation progresse rapidement à l’échelle mondiale. Or, aujourd’hui, près de la moitié des aliments sont jetés dans le monde. Si nous pouvions transformer cela en énergie, cela pourrait alimenter des dizaines de millions de foyers dans le monde ! Les déchets alimentaires représentent donc un énorme potentiel, mais quelles sont les limites ?

Découvrez la nouvelle analyse de Sébastien Bourdin, professeur en développement durable et territorial à l’EM Normandie, à lire sur Forbes.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>