S’il y a un métier qui ne connait pas la crise, c’est bien la fonction commerciale ! Véritable nerf de développement de toutes entreprises, les offres affluent. Pourtant un quart d’entre-elles n’aurait pas été pourvu en 2014 ! La faute au désamour des diplômés pour la profession ou à la pénurie de profils en phase avec les attentes des recruteurs ?  Quelles sont les armes des Grandes Ecoles de management pour contrer ce phénomène ?

Retrouvez la tribune dans son intégralité sur Le Monde des Grandes Ecoles et Universités


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>