Photo : Olivier Faury

Olivier Faury Professeur assistant en supply chain management et logistique

Olivier FAURY est professeur assistant en Supply Chain Management et logistique et a rejoint l’EM Normandie en 2016. Il est titulaire d'un Doctorat en économie maritime de KEDGE Business Shool à Marseille de 2016. Sa thèse porte sur l’attractivité économique de la Route Maritime Nord. Ses recherches portent sur la manière dont la gestion du risque, le développement portuaire et le cadre légal impactent l’attractivité des lignes maritimes en Arctique pour les transports de marchandises en vrac, conteneurisés et les croisiéristes. Avant son doctorat, il a travaillé pendant 10 ans pour divers transitaires en France et au Maroc en tant que vendeur et gestionnaire.

Photo : Les investissements russes dans les ports arctiques ne visent pas seulement la valorisation des hydrocarbures

Les investissements russes dans les ports arctiques ne visent pas seulement la valorisation des hydrocarbures

Un article paru sur le Journal de la Marine Marchande. Gisement de ressources pétrolières, minières et halieutiques, l’Arctique coalise de nombreux intérêts et pour les mêmes raisons, alimentent toutes les inquiétudes. La Russie, la mieux placée pour profiter de la navigation arctique, s’en donne les moyens en tissant un véritable système portuaire sur sa façade […]

Lire la suite

Photo : Navigation arctique : quels risques pour les navires croisiéristes ?

Navigation arctique : quels risques pour les navires croisiéristes ?

En août dernier, olivier Faury, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, publiait une tribune sur les multiples atouts de la route du Nord pour  le transport maritime mondial. Aujourd’hui, avec Caroline Diard, également enseignant-chercheur à l’EM Normandie, il s’intéresse aux navires croisiéristes qui y voient une manne économique certaine. Mais quels sont les risques de la navigation […]

Lire la suite

Photo : La route maritime du Nord, eldorado ou miroir aux alouettes ?

La route maritime du Nord, eldorado ou miroir aux alouettes ?

La diminution de la couverture de glace en Arctique, le premier voyage du brise-glace « Christophe de Margerie » et la nomination de Ségolène Royal comme ambassadrice des pôles relancent le débat autour de l’océan Arctique et la route maritime du Nord. Si elle offre un raccourci remarquable entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique, est-elle réellement une […]

Lire la suite