La qualité de vie, une dimension de plus en plus cruciale pour les villes

Photo : La qualité de vie, une dimension de plus en plus cruciale pour les villes

Pour la 8e année consécutive, Vienne est arrivée en tête du classement Mercer, un cabinet de conseil en ressources humaines qui s’intéresse à la qualité de vie en ville. Pour cette 19e édition du classement, l’enquête a été conduite dans 231 métropoles mondiales.

Sébastien Bourdin, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, s’est intéressé à cette notion de “qualité de vie”, que recouvre-t-elle concrètement ? Elle intéresse en effet plusieurs disciplines, touchant à la santé, au bien-être au travail, à l’environnement et concerne aussi les sciences humaines et sociales.

Après avoir défini la “qualité de vie” comme l’ajustement entre des ressources offertes par l’environnement à un individu et les besoins exprimés par celui-ci, en citant notamment les travaux de l’économiste et philosophe indien Amartya Sen (prix Nobel 1998), Sébastien Bourdin souligne le fait que le niveau de satisfaction des habitants constitue aujourd’hui une véritable stratégie d’attractivité des villes (nouveaux investisseurs et futurs résidents).

Retrouvez l’analyse complète de Sébastien Bourdin, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, sur The Conversation

 

Auteur(s)

Photo : Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Le locavorisme a fait croire à nombre d’acteurs des systèmes alimentaires locaux que les citoyens allaient s’extraire dans un avenir proche d’un système agro-industriel globalisé, à la fois trop dépendant des cours des matières premières sur les marchés mondiaux, vulnérables aux processus spéculatifs et surtout inaptes à proposer des produits de qualité.

Lire la suite

Photo : Consommer autrement : le modèle de l’économie circulaire

Consommer autrement : le modèle de l’économie circulaire

Aujourd’hui, il est unanimement reconnu que le développement de notre économie sur un modèle linéaire, à l’inverse du modèle de l’économie circulaire (extraire des ressources, produire, consommer, jeter) génère des conséquences économiques, sociales et environnementales qui ne sont pas soutenables. Il est producteur d’inégalités et provoque des externalités écologiques négatives. Dès lors, il devient indispensable […]

Lire la suite