Négocier en Afrique aujourd’hui : ce qu’on ne sait pas…

Photo : Négocier en Afrique aujourd’hui : ce qu’on ne sait pas…

La négociation est toujours un travail complexe. Il existe des difficultés particulières à la conclusion de contrats qui vont au-delà de la simple préparation des discussions avec les partenaires. Mais une négociation internationale ajoute à cette complexité. En effet, l’aspect international est un facteur de complexité avec des éléments techniques évidents.

La distance inhérente à une négociation transfrontalière est le premier facteur. Le fait de passer des frontières pour les produits engendre des coûts douaniers, des démarches administratives, du transport, de la logistique et finalement une coordination minutieuse des flux. Le deuxième facteur est normatif, car le changement d’État implique des normes différentes auxquelles il faut se soumettre, des réglementations spécifiques que nul n’est censé ignorer et un droit applicable différent. Enfin, pour couvrir les risques qui représentent le troisième facteur, il est essentiel de penser aux assurances liées au risque pays, à la marchandise, au type de flux, etc. Pour autant, ces facteurs restent des facteurs techniques et donc un métier à part entière. Les écoles de commerce forment des cadres spécialisés et l’expérience forge les acheteurs internationaux à répondre à cette complexité.

 

Suite de l’article sur The Conversation

Auteur(s)

Photo : Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Alimentation locale : quel sera l’impact des crises géopolitiques et climatiques ?

Le locavorisme a fait croire à nombre d’acteurs des systèmes alimentaires locaux que les citoyens allaient s’extraire dans un avenir proche d’un système agro-industriel globalisé, à la fois trop dépendant des cours des matières premières sur les marchés mondiaux, vulnérables aux processus spéculatifs et surtout inaptes à proposer des produits de qualité.

Lire la suite

Photo : Le marché de l’accueil post-Covid : pourquoi les acheteurs doivent être sensibles au salaire des prestataires

Le marché de l’accueil post-Covid : pourquoi les acheteurs doivent être sensibles au salaire des prestataires

Lors de la pandémie de Covid-19, beaucoup ont pris conscience du rôle essentiel des prestataires de services en entreprise – qu’il s’agisse des agents d’accueil, de sécurité, de propreté, de maintenance ou de restauration – car sans leur concours, les entreprises reconnues « vitales pour la France » telles que les centrales nucléaires, les Ministères, les hôpitaux, […]

Lire la suite