Pédagogie : enseigner la gestion avec Shakespeare et Louis XVI

Photo : Pédagogie : enseigner la gestion avec Shakespeare et Louis XVI

Delphine Minchella, professeur assistant en théorie des organisations à l’EM Normandie, enseigne le management de projet depuis plusieurs années maintenant. Dans ses cours, elle prenait l’habitude d’illustrer ses propos par des cas d’entreprise. Puis, l’année dernière, en lisant biographie de Louis XVI, Delphine Minchella a réalisé que la fuite de la famille royale en 1791 et son arrestation à Varennes constituait, en soi, un cas riche d’enseignements.

Dans cet événement se concentrent une logistique complexe, une multitude de parties prenantes et des enjeux nationaux, voire internationaux. On y observe un fatal manque de leadership, et une coordination défaillante, jusqu’à la perte même de l’objectif du projet.

Face à des étudiants en école de commerce (public issu majoritairement de formations économiques ou scientifiques), l’exercice pouvait s’avérer risqué. Contre toute attente, les étudiants se sont très rapidement prêtés au jeu de cette approche différente, et par ailleurs exigeante. Pour bien comprendre les problèmes de gestion et de management inhérents à cet exemple, il était essentiel qu’ils se plongent dans son contexte historique en premier lieu.

Au fil des séances, les étudiants se sont rendu compte que la littérature contemporaine en sciences de gestion leur apportait des concepts et des appuis pertinents pour analyser l’échec de cette fuite. Cette parenthèse culturelle a rafraîchi les mémoires sur la période révolutionnaire, et suscité le désir de quelques-uns d’en approfondir l’étude.

Si les recherches sur les organisations peuvent s’alimenter de faits historiques, de littérature ou encore d’autres formes de créations artistiques, la mobilisation de ce genre de sources semble moins évidente dans une salle de cours en management. Elle permet pourtant de sortir des sentiers battus, et d’ouvrir de nouvelles perspectives sur les champs d’études traditionnels.

L’examen de la fuite de Louis XVI a permis de rebondir vers des théories issues des recherches actuelles sur les organisations. Mais on peut aussi inverser le procédé et emprunter des concepts venant des humanités pour s’en servir comme base de réflexion afin d’appréhender différemment le management.

Retrouvez l’analyse complète de Delphine Minchella sur le croisement des disciplines, sur The Conversation

Auteur(s)
  • Photo :

    Delphine Minchella Professeur assistant en théorie des organisations

Photo : Engagement et volition en e-learning, quelle place pour l’environnement social ?

Engagement et volition en e-learning, quelle place pour l’environnement social ?

La loi du 5 septembre 2018 relative à la liberté de choisir son avenir professionnel vise à moderniser les modalités en faveur du développement des compétences des personnes sur le marché du travail en France. Elle insiste notamment sur deux modalités : le e-learning et l’AFEST (action de formation en situation de travail). Cette loi, avec l’essor du travail à […]

Lire la suite

Photo : Quel est l’impact des EdTech sur le rôle des enseignants ?

Quel est l’impact des EdTech sur le rôle des enseignants ?

Les EdTech ont redistribué les rôles dans les salles de classe. Les élèves prennent une part de plus en plus active à leur processus d’apprentissage. Le « full distanciel » imposé par la crise du Covid-19 a, pour sa part, questionné la place du professeur dans les nouvelles modalités d’enseignement. Comment son rôle évoluera-t-il dans […]

Lire la suite

Photo : L’histoire des revues scientifiques

L’histoire des revues scientifiques

Qui a inventé les revues académiques, les français ou les britanniques ? D’où viennent les associations académiques et les comités de lecture ? Pourquoi s’embête-t-on avec l’évaluation en double aveugle ? Le travail de l’enseignant chercheur tel qu’il existe aujourd’hui est très fortement structuré autour de la publication d’articles académiques dans des revues scientifiques. Ces […]

Lire la suite