Employability In Real Life : définir, mesurer et développer l’employabilité pour faciliter l’accès à l’emploi

Photo : Employability In Real Life : définir, mesurer et développer l’employabilité pour faciliter l’accès à l’emploi

La chaire Compétences, employabilité et décision RH de l’EM Normandie, publie une étude dirigée par Jean Pralong, titulaire de la chaire et professeur en RH digitales et gestion des carrières, intitulée Employabilité In Real Life – définir, mesurer et développer l’employabilité pour faciliter l’accès à l’emploi.

Cette étude permet de mieux comprendre ce qu’est l’employabilité et surtout quels facteurs permettent de la cultiver. Quelles caractéristiques un individu doit-il posséder pour rester le moins longtemps au chômage ? Comment les a-t-il acquises ? Comment, donc, les développer ?

L’étude démontre qu’il existe deux types d’employabilité : l’employabilité extrinsèque et l’employabilité intrinsèque. La première est le jugement porté de l’extérieur sur l’individu, elle s’apparente à une évaluation morale, mais ne dit rien sur sa capacité à trouver un emploi.

La seconde, elle, détermine la capacité à retrouver un travail rapidement. Elle est faite de 4 composantes, qui ne sont pas développées par l’éducation traditionnelle ou la formation :

  • la gestion autonome de soi (capacité à se donner un objectif et un plan d’actions remis en cause spontanément)
  • l’agence individuelle (se concevoir comme un acteur pouvant avoir une influence sur les événements)
  • l’agilité (facilité à anticiper et à s’adapter au changement)
  • la résilience (capacité à réguler ses émotions pour conserver des comportements positifs et optimistes)

Découvrez l’étude de Jean Pralong !

Auteur(s)
  • Photo :

    Jean Pralong Professeur en gestion des ressources humaines

Photo : L’effet ambivalent de la réputation des entreprises sur leurs décisions d’acquisitions internationales

L’effet ambivalent de la réputation des entreprises sur leurs décisions d’acquisitions internationales

La réputation des entreprises fait l’objet d’une attention croissante, de la part des entreprises elles-mêmes qui cherchent à l’améliorer ou à la préserver, mais également de la part de leurs parties prenantes. Pour les consommateurs, par exemple, la réputation d’une entreprise représente un indicateur de la qualité des produits ou des services proposés. Pour les organisations non gouvernementales […]

Lire la suite

Photo : Résister à un espace collectif imposé : le non-lieu anthropologique comme acte de résistance en organisation

Résister à un espace collectif imposé : le non-lieu anthropologique comme acte de résistance en organisation

Ce texte expose la façon dont des employés ont résisté à un espace collectif imposé par la direction d’un grand groupe, lors de la construction de son nouveau siège social en 1995. C’est en privant cet espace de leur présence régulière qu’ils l’ont empêché d’émerger en tant que lieu (Lefebvre, 1974 ; Lussault, 2007) à […]

Lire la suite

Photo : Mise en œuvre du télétravail : une relation managériale réinventée

Mise en œuvre du télétravail : une relation managériale réinventée

La recherche porte sur le télétravail comme mode d’organisation du travail à distance et son impact sur la relation managériale. Apparu dans les années 70, il repose sur l’utilisation des nouvelles technologies et pose la question d’un nouveau rapport au temps, à l’espace, et à l’action. Il est devenu d’une actualité brulante avec la crise Covid qui sévit depuis le printemps 2020 ; cette […]

Lire la suite