Employability In Real Life : définir, mesurer et développer l’employabilité pour faciliter l’accès à l’emploi

Photo : Employability In Real Life : définir, mesurer et développer l’employabilité pour faciliter l’accès à l’emploi

La chaire Compétences, employabilité et décision RH de l’EM Normandie, publie une étude dirigée par Jean Pralong, titulaire de la chaire et professeur en RH digitales et gestion des carrières, intitulée Employabilité In Real Life – définir, mesurer et développer l’employabilité pour faciliter l’accès à l’emploi.

Cette étude permet de mieux comprendre ce qu’est l’employabilité et surtout quels facteurs permettent de la cultiver. Quelles caractéristiques un individu doit-il posséder pour rester le moins longtemps au chômage ? Comment les a-t-il acquises ? Comment, donc, les développer ?

L’étude démontre qu’il existe deux types d’employabilité : l’employabilité extrinsèque et l’employabilité intrinsèque. La première est le jugement porté de l’extérieur sur l’individu, elle s’apparente à une évaluation morale, mais ne dit rien sur sa capacité à trouver un emploi.

La seconde, elle, détermine la capacité à retrouver un travail rapidement. Elle est faite de 4 composantes, qui ne sont pas développées par l’éducation traditionnelle ou la formation :

  • la gestion autonome de soi (capacité à se donner un objectif et un plan d’actions remis en cause spontanément)
  • l’agence individuelle (se concevoir comme un acteur pouvant avoir une influence sur les événements)
  • l’agilité (facilité à anticiper et à s’adapter au changement)
  • la résilience (capacité à réguler ses émotions pour conserver des comportements positifs et optimistes)

Découvrez l’étude de Jean Pralong !

Auteur(s)
  • Photo :

    Jean Pralong Professeur en RH digitales et gestion des carrières

Photo : Ecriture inclusive, langage féminin… juste une question de forme ?

Ecriture inclusive, langage féminin… juste une question de forme ?

Le langage et l’écriture inclusifs consistent à « inclure » le féminin dans la langue française là où, depuis le 17e siècle, les règles grammaticales nous enseignent que le masculin « l’emporte » sur le féminin. L’écriture inclusive pour inclure… L’écriture inclusive se manifeste notamment par la mention systématique du genre féminin (« bonjour à toutes et tous »), l’accord des métiers et des fonctions au féminin […]

Lire la suite

Photo : Soft skills : le défi d’être soi

Soft skills : le défi d’être soi

Un article paru dans Harvard Business Review. La pandémie a considérablement impacté la communication interpersonnelle, au point, semble-t-il, d’avoir accéleré une tendance à la déshumanisation des liens sociaux au travail. Dans ce contexte, la qualité et le renforcement des compétences sociales du manager jouent un rôle d’autant plus important. Le développement de ces soft skills […]

Lire la suite