CNIL et fiches S : des liaisons dangereuses ?

Photo : CNIL et fiches S : des liaisons dangereuses ?

L’auteur de l’attentat raté du 19 juin à Paris, bien que fiché S pour appartenance «à la mouvance islamique», avait le droit de détenir une arme. Cette situation questionne.
Caroline Diard, enseignant-chercheur à l’EM Normandie, nous informe que le recoupement entre ces deux informations n’est pas automatique. La CNIL doit auparavant être sollicitée. En effet, le recoupement d’informations peut aboutir à une transparence de l’individu, au détriment du respect de sa vie privée qui en principe doit demeurer secrète, pour être mieux protégée. La CNIL doit donc le cas échéant approuver tout recoupement de données.

Retrouvez l’article en intégralité sur The Conversation

Auteur(s)

Photo : Soins et services : « Il existe de vraies inégalités territoriales »

Soins et services : « Il existe de vraies inégalités territoriales »

Doyen délégué de la Faculté Campus de Caen et enseignant-chercheur à EM Normandie, le professeur en géographie économique Sébastien Bourdin rappelle que certains territoires, notamment ruraux, restent sous-dotés en offre de soins et de services. Un article à lire sur Les Échos. Quelles sont les raisons des disparités territoriales en matière d’accès aux soins et […]

Lire la suite