Piétonnisation du centre de Paris : vers une augmentation des prix de l’immobilier ?

Ce projet « peut générer une augmentation des prix de l’immobilier car ils sont indexés à cette qualité de vie », selon Sébastien Bourdin, enseignant-chercheur à l’EM Normandie.

Les prix de l’immobilier pourraient grimper en flèche dans le centre de la capitale. La mairie souhaite « réduire drastiquement » le trafic des véhicules de transit dans les quatre premiers arrondissements de Paris, ainsi que dans la partie de la rive gauche située au nord du boulevard Saint-Germain dans les 5e, 6e et 7e arrondissements. C’est ce qu’a récemment expliqué l’adjoint EELV aux transports d’Anne Hidalgo, David Belliard. Dans ce contexte, une phase de consultation auprès de la population a été lancée mercredi 12 mai 2021.

Seulement voilà, ce projet, envisagé d’ici 2022, risque de provoquer une hausse des prix au mètre carré, rapporte Le Parisien jeudi 27 mai. D’autant plus que les logements situés dans Paris-Centre s’avèrent être les plus chers de la ville, d’après les chiffres dévoilés par les notaires fin 2020.

Interrogé par le quotidien, Sébastien Bourdin, professeur en géographie économique à l’EM Normandie et spécialiste de la piétonnisation des villes, attire l’attention sur le fait que « si la piétonnisation améliore la qualité de vie, qu’il y a moins d’externalités négatives liées à la voiture, ça peut générer une augmentation des prix de l’immobilier car ils sont indexés à cette qualité de vie ».

Seulement voilà, ce projet, envisagé d’ici 2022, risque de provoquer une hausse des prix au mètre carré, rapporte Le Parisien jeudi 27 mai. D’autant plus que les logements situés dans Paris-Centre s’avèrent être les plus chers de la ville, d’après les chiffres dévoilés par les notaires fin 2020.

Interrogé par le quotidien, Sébastien Bourdin, professeur en géographie économique à l’EM Normandie et spécialiste de la piétonnisation des villes, attire l’attention sur le fait que « si la piétonnisation améliore la qualité de vie, qu’il y a moins d’externalités négatives liées à la voiture, ça peut générer une augmentation des prix de l’immobilier car ils sont indexés à cette qualité de vie ».

Delphine Herman, chasseuse immobilière et fondatrice de Homelyoo, abonde dans son sens : « On va augmenter la fréquentation touristique et donc l’intérêt des investisseurs, qui vont se jeter sur les petites surfaces pour en faire de la location touristique, plus rentable, et faire monter les prix », déclare-t-elle. Toutefois, en Belgique, la piétonnisation de Bruxelles, qui a débuté en 2015, a provoqué l’effet inverse, comme le remarquent nos confrères. À noter, cependant, que les habitants les plus aisés se trouvent dans la périphérie de la ville, contrairement à Paris. Aussi, le réseau de transport est bien plus développé dans la capitale française.

Auteur(s)

Le 4 juin 2021 à 10h, nous vous donnons rendez-vous pour participer à une table ronde sur le sujet des produits locaux. Les données publiées par l’Observatoire E. Leclerc et l’Ipsos (2020) montrent que 45% des consommateurs français privilégient le « made-in » France et que 77% s’orientent vers l’achat de produits locaux. Désormais, le critère origine […]

Alors qu’il n’avait pas encore pris la décision d’annuler le festival pour une deuxième année consécutive, Ben Barbaud, le président du Hellfest, rendez-vous annuel incontournable pour tous les amateurs de métal qui compte dans le top 10 des festivals en termes de fréquentation en 2019, n’excluait pas d’avoir recours au lancement d’une campagne de crowdfunding […]

L’Économie Sociale et Solidaire n’est pas nouvelle et certains acteurs tels que les banques mutualistes et coopératives, les associations, contribuent depuis longtemps à son développement par le financement des actions fondées sur des valeurs sociales, solidaires et éthiques (Finance alternative). La crise de 2008 a généré une remise en cause du système financier dominant, basé sur la […]