IA et intelligence humaine au service de l’hyper-performance organisationnelle

Photo : IA et intelligence humaine au service de l’hyper-performance organisationnelle

L’intelligence artificielle va tout changer. Cette énorme puissance de calcul entraînera de profondes transformations dans nos vies et dans les entreprises. Si certaines vont prospérer, nombreuses sont celles qui vont disparaître. Quelles sont les organisations en danger ? Celles qui s’obstineront à négliger le rôle de la nature humaine et de sa psychologie dans ce bond évolutif. Naturellement, toutes veulent éviter les éventuels retours de flamme tout en progressant vers les objectifs souhaités. Etudions comment IA et intelligence humaine se mettent au service de d’hyper-performance organisationnelle.

La transformation numérique en cours impose déjà d’énormes changements sur les performances des organisations. Dans un premier temps, ce processus de transformation rend les organisations numérisées, puis numériques. D’abord, il aide à atteindre l’excellence opérationnelle en numérisant les produits et services traditionnels. Ensuite, il rend possible et rapide l’innovation organisationnelle grâce à la création de nouvelles propositions de valeur pour le client. L’intelligence artificielle accélère ces deux processus, favorisant ainsi la réussite des changements organisationnels.

N’oublions pas que si l’intelligence artificielle est capable d’opérer des transformations fondamentales, les individus restent au cœur de l’hyper-performance organisationnelle. Pourquoi ? Parce que les facteurs humains, tels que la prise de décision et les choix comportementaux, influencent et déterminent en permanence le niveau de réussite et les résultats de la majorité des organisations. Par conséquent, l’intelligence artificielle devrait être bien préparée à gérer les particularités de la psychologie et de la neurologie humaines.

Les gens s’efforcent continuellement d’utiliser les technologies pour améliorer leur vie et leur organisation, en présumant trop souvent que la magie de la transformation ne se produit qu’en dehors des êtres humains. Malheureusement, cette idée reçue a détourné l’essentiel de notre attention. Ainsi, beaucoup ont tendance à oublier que la seule véritable transformation peut se produire à l’intérieur même d’une personne, et au sein de l’organisation de ces personnes. Si les gens ne changent pas, l’intelligence artificielle ne pourra pas faire grand-chose. Une véritable transformation est possible lorsqu’une compréhension approfondie de la psychologie du changement humain est intégrée dans la conception des futurs lieux de travail axés sur la technologie. Lorsque l’intelligence artificielle soutient et favorise la transformation humaine, en commençant par l’individu et en s’étendant aux organisations et aux sociétés.

Les méthodes de conception créatives qui permettent aux collaborateurs d’observer un retour d’information instantané sont fondamentales pour soutenir toute véritable transformation organisationnelle. Une fois cet état d’esprit adopté, les organisations peuvent commencer à réfléchir à la manière dont l’intelligence artificielle peut contribuer à accélérer les transformations nécessaires pour atteindre l’hyper-performance. L’intelligence artificielle aide déjà les organisations à gérer les charges croissantes pour traiter des volumes de données à croissance exponentielle, permettant ainsi une reconnaissance rapide des modèles comportementaux. Cela permet d’identifier et de localiser des groupes de personnes présentant des écarts comportementaux distincts, ce qui met en évidence la possibilité d’une barrière comportementale commune à l’origine de leur sous-performance.

Alors, que faire maintenant ? L’hyper-performance organisationnelle serait-elle due à l’alliance entre IA et intelligence humaine ?

Premièrement, accepter le fait que l’obstacle le plus résistant aux performances d’une organisation provient des mauvaises attitudes que les collaborateurs entretiennent déjà depuis longtemps. Deuxièmement, comprendre le changement humain et trouver des stratégies efficaces pour favoriser la transformation des comportements. Troisièmement, consulter les développeurs de technologies qui conçoivent des innovations disruptives pour une transformation des expériences utilisateur.

Quatrièmement, intégrer des technologies qui fournissent un retour d’information rapide et pertinent pour soutenir les changements envisagés. Cinquièmement, accélérer toute transformation souhaitée grâce à l’immense pouvoir et aux capacités de l’intelligence artificielle. Et enfin, sixièmement, bénéficier d’une méthodologie de conception de la transformation rendue accessible dès aujourd’hui pour des applications organisationnelles.

Auteur(s)

Photo : Données personnelles : restons très vigilants !

Données personnelles : restons très vigilants !

Alors que nos modes de communication explosent, la circulation des données est vertigineuse. Et si nos usages sont fluides, la confidentialité de nos échanges, de nos datas ou de notre production de connaissances est plus que jamais remise en cause. Même si le RGPD marque une évolution notable, sommes-nous véritablement protégés ? Nous sommes dans […]

Lire la suite

Photo : Quel est l’impact des EdTech sur le rôle des enseignants ?

Quel est l’impact des EdTech sur le rôle des enseignants ?

Les EdTech ont redistribué les rôles dans les salles de classe. Les élèves prennent une part de plus en plus active à leur processus d’apprentissage. Le « full distanciel » imposé par la crise du Covid-19 a, pour sa part, questionné la place du professeur dans les nouvelles modalités d’enseignement. Comment son rôle évoluera-t-il dans […]

Lire la suite

Photo : Disruptechs Agora - DTA21, les 5 et 6 juillet 2021

Disruptechs Agora - DTA21, les 5 et 6 juillet 2021

L’EM Normandie, le Club du Réseau de Recherche sur l’Innovation et La Fabrique du Futur organisent la 1ère conférence d’échanges entre chercheurs et entreprises. 100% à distance, ouverte à tous gratuitement, sous réserve d’une inscription en ligne préalable, la journée du 5 juillet est dédiée aux « regards croisés » du monde de la recherche et […]

Lire la suite