Aujourd’hui, les circuits courts apparaissent comme une réponse viable aux préoccupations des consommateurs et nombreuses sont les startups à s’être lancées sur le créneau en créant des plateformes de mise en relation entre producteurs et clients. Mais qu’en est-il de leurs promesses environnementales et sociales ? Miroir aux alouettes ou véritable levier vers une consommation responsable ? Retrouvez la tribune de Romain Lambert, assistant de recherche au sein de la chaire Modèles entrepreneuriaux en agriculture, sur The Conversation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>