Lettre n°15 – décembre 2015

Spécialiste depuis plus de trente ans de la prévention des risques, de la gestion des crises et de l’aide à la décision stratégique, ayant accompagné de près et concrètement les plus grandes catastrophes à l’échelle mondiale, Xavier Guilhou constate, à la lueur tragique des attentats du 13 novembre, que nos espaces de vie ont muté, tant au plan sociétal qu’industriel et technologique. Ainsi, en matière de terrorisme, on n’a pas voulu évaluer au niveau territorial le risque que constituait le développement des zones de non-droit.

Dans l’entretien qu’il a accordé à Jean-Guy Bernard, Directeur Général de l’EM Normandie, Xavier Guilhou explique comment, par aveuglement le plus souvent, nous en sommes arrivés là. Et il propose des solutions. C’est en nous appuyant directement sur les acteurs du territoire, en analysant lucidement la situation, en adoptant une attitude volontaire et réaliste, avec des mesures adaptées au terrain, en utilisant l’énergie et l’intelligence des forces de la société civile que notre pays pourra faire face aux défis qui l’attendent.

 

Téléchargez l’entretien (format PDF)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>