Les objets connectés ont fait leur entrée dans le domaine médical. Pour autant, il ne s’agit pas d’innovations médicales à proprement parler, souligne Alexandre Lavissière, enseignant-chercheur à l’EM Normandie. Une étude présentée à la Conférence Industrial Marketing and Purchasing en septembre 2016 à Poznan montre en effet que les start-up qui innovent dans le domaine technologique n’ont pas réellement de velléités à investir le champ de la médecine. C’est plutôt la rencontre d’une potentialité, née de l’innovation technologique, qui va créer l’innovation médicale.

L’innovation technologique au service de l’innovation médicale. Retrouvez la tribune signée Alexandre Lavissière sur Normandie Magazine


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>